« L’Allier, le département où vos projets ont des valeurs » : Une ruralité porteuse de développement économique

Gratuit
Recevez toutes nos informations et actualités par Email.

Entrez votre adresse email:


Dans un monde marqué par la globalisation des échanges et l’essor des métropoles, il demeure des espaces ruraux qui ont toute leur place à tenir. Conservant une qualité de vie préservée, des densités et des rythmes plus humains, mais aussi des liens sociaux forts, ces espaces sont ceux des campagnes, des villages, des petites villes et des agglomérations moyennes1 qui constituent l’Allier.

Initiateur de la démarche « nouvelles ruralités », 2 le Conseil général de l’Allier s’investit pour construire une politique d’équilibre et de différenciation des territoires. « Nous sommes là, nous existons et nous voulons apporter notre contribution à la valorisation des espaces ruraux. » (Jean-Paul Dufrègne -Président CG 03).

Les évolutions sociétales ouvrant des perspectives aux territoires tels que l’Allier, il lui faut accueillir de nouveaux actifs, des jeunes, des entreprises. Pour permettre à sa population de réunifier lieu de vie et de travail3, le Département s’appuie sur une stratégie volontariste. Il propose à ses habitants un modèle de développement économique alternatif, dûment intégré à l’espace national et européen, voire mondial. Prenant en compte son réel potentiel d’attractivité comme les aspirations de ses habitants, l’Allier entend bien faire reconnaître ses atouts et ses différences, en toute complémentarité…

Chiffres clés de l’Allier (Source INSEE)

Population: 343 046 habitants- Densité de population : 46,6 hab. /km2 (1er Janvier 2009) Occupation du sol : 26 % de sols cultivés, 21 % de forêts, 43 % de prairies (2009)

Emploi total (salariés et non-salariés) : 130 986 dont 4,5 % d’agriculteurs exploitants (2009) Taux de chômage : 11 % (Décembre 2013)

47,2 % des entreprises dans les domaines du commerce, transport et services divers (2009)

26,6 % des entreprises dans les domaines de l’agriculture, sylviculture et pêche (2009)

L’Allier, un territoire d’innovation

L’Allier veut en finir avec l’image passéiste qui lui colle à la peau : terre agricole historique certes, terre de culture et de traditions également, mais aussi terre d’innovation !

Organisées en Pôles nationaux de compétitivité (Céréales Vallée, ViaMéca, Elastopôle), en

Clusters d’excellence (Nutravita, Auvergne TIC, etc.) et en associations1 d’entrepreneurs, les principales filières économiques de l’Allier (agroalimentaire, BTP, mécatronique, nutrition-santé, transports-logistique, …) innovent en permanence sur leur terrain.

1 LAllier compte 5 villes de plus de 10 000 habitants

2 Cf. Mission « nouvelles ruralités » fédérant 35 Départements. Son rapport a été adop à l’unanimité par l’Assemblée des départements de France (ADF) : http://www.allier.fr/1840-les-nouvelles-ruralites.htm

3 63 % des français ne travaillent pas dans la commune ils votent (INSEE) ; le couplage entre le lieu dhabitat et demploi des populations vivant en milieu rural pose de multiples questions.

La qualité des productions bourbonnaises est soigneusement cultivée; elle contribue à l’essor de son industrie agroalimentaire qui génère un chiffre d’affaires de plus d’un milliard d’euros, viande et boissons (eaux minérales) en tête.

En lançant sa plateforme Internet de commande publique de produits locaux, Agrilocal03, l’Allier est devenu le 4ème département français à s’engager dans la mise en relation directe entre les établissements publics et les fournisseurs (agriculteurs et entreprises agroalimentaires) d’un même bassin de vie.

Cette proximité relationnelle et/ou spatiale, s’inscrit dans un nouveau mode de développement économique durable. Labellisé par son Agenda 21, le Département s’attache à intégrer les questions environnementales dans les défis économiques et sociaux que l’Allier doit relever.

La mise en place des Pôles d’Excellence Rurale (PER) a montré la capacité d’innovation des territoires ruraux. C’est le cas du Naturopôle Nutrition Santé (Saint Bonnet-de-Rochefort) qui illustre la réussite d’un pôle industriel formé autour du végétal et implanté dans un environnement préservé (zone certifiée ISO 14001).

Concernant l’« offre de mobilité durable en zone rurale », le PER porté par le Conseil général a permis la mise en place du transport à la demande (TAD) ; plusieurs communautés de communes ont déjà proposé ce mode de déplacement ; il vient permettre à tous, jeunes, adultes ou seniors, d’accéder plus facilement aux bassins de vie et d’emplois. Avec Desti 3D, le Pays Saint-Pourcinois s’attache à la « valorisation et à l’innovation par la réalité virtuelle » initiant un tourisme4 de découverte économique original.

L’Allier, un territoire de partenariat

Au plan local, le Département constitue le 1er partenaire des projets5 des communes et des intercommunalités. Il participe ainsi à de nombreuses actions susceptibles de renforcer son attractivité. Le Comité d’Expansion Économique de l’Allier (CEEA), véritable outil d’intervention économique du Conseil général, facilite ainsi la valorisation des filières.

Le CEEA vient d’éditer un annuaire des entreprises de la filière bois (2013 -2014), fruit d’un travail de concertation avec les structures locales désireuses de s’inscrire dans des actions collaboratives. Leur objectif ? Assurer un développement global de la filière à l’échelle du Massif central.

4 En plein développement, le tourisme représente 4,4 % de l’emploi salarié du Département (2012)

5 1/3 de l’investissement total du Conseil général est dédié à ces projets.

Le partenariat engagé avec le Cher, la Creuse et la Nièvre a permis aux 3èmes Rencontres de la Filière automobile de se tenir le 20 juin dernier au Centre Athanor à Montluçon. Plusieurs centaines de participants, dont de nombreux chefs d’entreprises, ont ainsi établi des contacts lors des rendez-vous d’affaires, mais aussi à l’occasion d’ateliers thématiques animés par des experts.

Parrainée par Claude Cham, Président de la Fédération des Industries des Equipements pour Véhicules (FIEV), cette édition était consacrée à « la Performance Industrielle », un enjeu véritablement crucial.

Visant à inciter les collaborateurs qualifiés à venir travailler dans l’Allier, le CEEA et ses partenaires (Apec et Pôle emploi) proposent un service personnalisé aux entreprises locales; il accompagne notamment les conjoints de leurs salariés (cadres et ingénieurs) dans leur recherche d’emploi.

Concernant les porteurs de projets (reprise-cession d’activité agricole, artisanale, touristique ou commerciale, mais aussi des professions de santé …), la Mission Accueil Allier facilite le lien entre les offres et les demandes d’installation, en coordination avec les partenaires socio-économiques du département et de la région.

Soucieux d’offrir à leurs habitants les mêmes services que dans les agglomérations, l’Allier et la Creuse se sont portés candidats pour participer au Schéma d’accessibilité des services publics et au public, mené par l’État et l’Assemblée des Départements de France. Partant de diagnostics établis au travers de la consultation de ses habitants, le Département va définir de nouveaux critères d’accessibilité répondant aux besoins exprimés. Il s’agit d’élaborer de nouvelles formes de services, fondés par exemple, sur l’itinérance, la mutualisation ou les nouvelles technologies. Cette action s’inscrit dans la démarche « nouvelles ruralités » et constitue un exemple de prolongement concret, dans un esprit d’ouverture et de concertation.

Favorisant le développement des différentes filières dactivités, le Département bénéficie des relais mis en place par ses soins :

- Le Comité de promotion des Produits dAllier (CDPA), qui fédère les forces vives du secteur agroalimentaire. www.produit-allier.com

- Le Comité partemental du tourisme (CDT), qui participe à l’élaboration et à la mise en œuvre de la politique touristique. www.allier-auvergne-tourisme.com

- Le Comité dExpansion Économique de l’Allier (CEEA), qui agit au service des entreprises investissant sur le territoire. www.ceea-allier.com

- La Mission Accueil Allier (MAA), qui informe, oriente, accompagne et suit les porteurs de projet ainsi que leur famille. www.rejoignezlallier.fr

L’Allier, un territoire à très haut débit

Partie intégrante d’un monde globalisé, les espaces ruraux y sont reliés par les nouvelles technologies. Elles constituent une opportunité que l’Allier s’est donné les moyens de saisir. Afin d’offrir un service analogue à tous les habitants, le Département, aux côtés de la Région, du Cantal, de la Haute- Loire et du Puy-de-Dôme, s’est engagé en 2013 à investir plus de 2,25M€/an (pendant 24 ans), dans un réseau d’initiative publique. Un projet d’envergure qui place l’Auvergne en pole position des Régions françaises mobilisées pour le Très Haut Débit (THD).

Le département de l’Allier s’organise autour de 3 bassins et 24 centres-bourgs. En assurant la circulation des flux, l’accès au haut et très haut débit doit contribuer au développement économique du territoire.

En 2017, 100 % des foyers bourbonnais disposeront d’une connexion Internet d’une rapidité supérieure à 8 mégabits/seconde, quelle que soit la technologie utilisée (jusqu’à 100 mégabits/s sur certaines zones en 2025). Tous les secteurs d’activités sont concernés : l’éducation, via les environnements numériques de travail (l’Allier, pionnier en la matière, a équipé les 35 collèges publics du département), la formation à distance, le télétravail et les télé-centres, la santé, les services publics et la e-administration, mais aussi le tourisme (plateformes de réservation en ligne), l’agriculture, etc.

Les entreprises implantées sur les ZA de l’Allier (ou désireuse de sy installer) sont prioritaires pour l’accès au THD.

À la tête dune société leader français du e-commerce des équipements de pêche et de loisirs nature, Olivier Bernasson voulait poursuivre son développement sur Gannat, une ville de quelque 6000 habitants où il a créé sa petite entreprise en 2000.

« Pour soutenir notre taux de croissance annuelle supérieur à 20%, nous avions besoin de plus d’espace. Les prix attractifs du foncier6, alliés à des charges fixes supportables, sans oublier la bonne productivité des salariés bourbonnais, nous poussaient à déménager sur la Zone d’Activités communautaire des Prés-Liats, sans avoir à quitter Gannat. »

6 Dans l’Allier, le foncier d’entreprise est à moins de 10 le m2

Le département se situe au 23ème rang national pour la taxe foncière sur le ti la moins chère.

Restait à résoudre le problème d’accès vital au THD. « Internet est la « matière première » de Pecheur.com, qui distribue chaque jour ses produits dans le monde entier. Nous expédions actuellement de 25 à 30 tonnes de marchandises par mois, représentant entre 15 et 20 000 colis. Les échanges avec les collectivités territoriales et le soutien actif qu’elles nous apportent en toute proximité, nous ont incités à franchir le pas.»

En octobre prochain, Pecheur.com s’installera dans un bâtiment de 3000 m2, conçu et construit en fonction de ses besoins. « La soixantaine de salariés que compte Pecheur.com pourra ainsi déployer sa performance sur un site à la hauteur de ses projets. Le recrutement d’une cinquantaine de personnes supplémentaires devrait suivre et nous envisageons d’ici à cinq ans, la réalisation d’un second bâtiment de taille identique.

Pourvu d’espace, de ressources humaines, matérielles et techniques, un territoire à dominante rurale tel que le nôtre est « taillé » pour le e-commerce ! »

Les travaux de raccordement de la ZA à la fibre optique financés par les collectivités territoriales vont permettre à l’ensemble des entreprises de bénéficier du THD7 d’ici à la fin de l’année. Une pépinière de start-ups pourrait s’implanter sur place, favorisant l’émergence de nouvelles activités autour du e-commerce.

Le développement du numérique et de l’économie de l’immatériel figure en bonne place parmi les priorités du projet départemental Allier 2030.

Nourri des propositions des citoyens formulées au cours des Rendez-vous de l’Allier (fin 2013) et renforcé par la dynamique des « nouvelles ruralités » (Cf. les 25 propositions concrètes du Rapport, pour faire des campagnes et de leurs espaces urbains des lieux de développement et d’épanouissement), Allier 2030 envisage l’avenir du territoire en replaçant les enjeux au cœur du débat national.

Pour « produire et créer de la valeur ajoutée localement », le Département entend plus que jamais affirmer son le de « collectivité fédératrice, acteur de proximité, mais aussi source dinnovation et de partenariat.

7 Pour en savoir + : http://www.auvergnetreshautdebit.fr

La France, pays le plus vaste dEurope (et le plus peupdici quelques décennies), ne peut ignorer plus longtemps son espace rural, qui représente un avantage concurrentiel avéré. LAllier a de nombreux arguments, y compris économiques, qui plaident en sa faveur.8

Cest bien de lavenir dune France diverse, riche de ses identités, équilibrée dans son développement, contributrice au bien-être de ses habitants, dont il sagit. » (Jean-Paul Dufrègne)

8 Les acteurs départementaux viendront présenter les opportunités quoffre l’Allier à tous ceux qui souhaitent sy installer. Rendez-vous le mardi 14 octobre sur Parcours France 2014, à Paris - Espace Champerret.

Contacts presse :

- Claire Striffling-Gauthier /Attachée de presse CG 03

léphone : 04.70.34.40.31

Portable : 06.83.19.13.06 striffling.c@cg03.fr

- Agence Sophie Benoit Communication

Yglinga Benoit-Joubert/Antoine Bertin/ Véronique Durupt

06 63 70 61 69 / 06 50 13 72 20 / 06 71 58 29 71 yglinga@sbc-groupe.com / antoine@sbc-groupe.com

  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »