« L’Allier, le département où vos projets ont des valeurs » : Un territoire culturel par nature !

Gratuit
Recevez toutes nos informations et actualités par Email.

Entrez votre adresse email:


Central par sa géographie et son histoire, l’Allier se trouve bel et bien au coeur de tout. Son territoire représente l’endroit ial pour couvrir des sites culturels remarquables, profiter d’une cure de remise en forme, ou encore organiser les retrouvailles d’une famille dispersée aux divers coins de France. Les visiteurs peuvent ainsi profiter de la qualité de vie ambiante, partagée au quotidien par ses habitants.

« Il y a le ciel, le soleil et...lAllier ! », la dernière rivière sauvage dEurope qui constitue le point d’ancrage originel de ce territoire, où la nature s’affirme partout présente et préservée. Sa « nouvelle ruralité » bien assumée1, n’est en aucun cas synonyme de désert culturel, le Conseil général favorisant l’accès du plus grand nombre à la richesse de son patrimoine.

Ni département agraire passéiste, ni espace semi-urbain à l’identi mal définie, l’Allier se veut le point de confluence des aspirations au « mieux vivre » de bon nombre de français.

Pour preuve, le témoignage de Diane, directrice artistique de l’Opéra de Vichy, affirmant que « l’ambiance cosmopolite imprégnant ce territoire central, incite à l’ouverture sur le monde et à la couverte de talents de tous horizons. Les artistes sont assurés de trouver dans l’Allier un public aussi réceptif que celui des grandes capitales. »

Figurant parmi les moins de la campagne d’image du Département, Diane saffiche avec le groupe de rock local Agenou, qui vient de sortir son 3ème album. Un quatuor pas vraiment classique, de natifs du coin.

« Nous sommes fiers de nos racines qui alimentent notre créativité. Chez nous, les salles de spectacles sont nombreuses et les occasions de se produire ne manquent pas ! »

Une culture toujours vivante et partout présente

Nourrie et soigneusement entretenue pour être bien transmise, sa culture s’imprègne dune histoire riche en monuments (lAllier est le 2ème département de France concernant le nombre de châteaux et belles demeures), mais aussi en traditions perpétuées au fil des gérations.

Acteur majeur de la diffusion de la culture sur l’ensemble de son territoire, le partement s’attache notamment à faire revivre des timents emblématiques du passé transformés en mues d’exception. Les expositions qui s’y sucdent suscitent un engouement national, certaines connaissant un retentissement international.

1 Cf. Rapport mission « Nouvelles ruralités » Campagnes le grand Pari présenté au Sénat le 9 avril prochain


« Pop-up et autres livres animés », c’est à leur ouverture que vous invite la nouvelle exposition du Musée de l’Illustration Jeunesse (MIJ). À tirettes, clapets, languettes et autres systèmes, ces mécanismes font surgir dès le Moyen Âge, des décors ou des personnages qui donnent vie et volume aux ouvrages. Plus de 150 pièces rares en provenance de collections publiques et privées, sont rassembes depuis but février au MIJ. Contes traditionnels, mais aussi héros de bandes-dessinées ou des studios Disney, prennent toutes leurs dimensions lors d’une découverte interactive.

Installé en 2005 à l’Hôtel de Mora, dans le centre historique de Moulins, le MIJ est le 1er musée français dédié à l’Illustration jeunesse. Il propose des parcours à thèmes ludiques et pédagogiques autour de son exceptionnelle collection dœuvres graphiques. Le MIJ en assure l’enrichissement et la promotion, sans oublier laide à la création.

Autres édifices réhabilités par le Conseil général : la Maison Mantin, qui permet de visiter le « spécimen dhabitation dun bourgeois du XIXe siècle » maintenue dans son état d’origine pendant 100 ans, et le Musée Anne-de-Beaujeu (MAB), abrité dans le pavillon Renaissance de l’ancien Palais Ducal. Depuis le 1er mars, Le retour des momies fait sortir de leurs sarcophages les collections égyptiennes du musée ; elles ont préalablement fait « peau neuve » au Centre de recherche et de restauration des musées de France à Versailles.

Le Centre National du Costume de Sne et de la scénographie (CNCS) offre à Moulins depuis 2006, un voyage artistique inédit. Première structure de conservation consacrée au patrimoine matériel des théâtres, le CNCS a pris ses quartiers en bordure dAllier à Villars, dans l’ancienne caserne de cavalerie (fin 18ème), il conserve sa prestigieuse collection.2

C’est grâce à une donation de la Fondation Noureev, que le CNCS a inauguré son espace dexposition permanent consacré à l’un des plus grands danseurs et chographes du XXème siècle.

Sa scénographie fait revivre une centaine dobjets ayant appartenu à Rudolf Noureev : photos, costumes de ville ou de scène, mais aussi tableaux, gravures et sculptures, ainsi que mobilier ou instruments de musique, font pénétrer dans son univers exubérant.

Labellisé Musée de France et résolument novateur, le MuPop, musée des musiques populaires vivantes, a ouvert ses portes en juin dernier, au cœur de la cité diévale de Montluçon. Deux hôtels particuliers de la cité des Ducs de bourbons ont été réhabilités, afin d’héberger ses différents parcours instrumentaux. Sur plus de 3300 m2, sa mise en scène très contemporaine met en lumière la plus importante collection d’instruments (guitares électriques, cornemuses, vielles...) et d’objets musicaux de France.

Pour sa 2ème saison, le MuPop propose sa « Salle des Machines », dont les 4 installations connectées sont en interaction permanente avec le public. Les effets cumulés du son, des lumières et des

vibrations, plongent le visiteur dans une exrience multi-sensorielle et technologique intense.

2 Quelque10 000 costumes de scène, déposés par la Bibliothèque nationale de France, la Codie-Française et l‘Opéra de Paris, ou donnés par des fondations, des costumiers et des compagnies, mais aussi par les artistes et leurs familles.


Les trois principales agglomérations du département ne sont pas seules à bénéficier d’infrastructures touristiques capables d’organiser des événements d’envergure.

Le Conseil général est à l’origine dun ambitieux projet qui a permis à Paléopolis, la colline aux dinosaures, de voir le jour en 2012. Parrainée par le professeur Yves Coppens, elle raconte « la fascinante histoire de la Vie sur Terre », au travers dexpositions et dateliers pédagogiques qui font remonter les visiteurs quatre milliards d’années en arrière.

Pour tout savoir sur « les Ailes de l’évolution, quand les poules avaient des dents », rendez- vous à partir davril prochain. Sa nouvelle exposition temporaire dévoile létonnante filiation entre les oiseaux daujourdhui et les dinosaures dautrefois

Diverses suggestions de circuit sont proposées par le Comité Départemental du Tourisme (CDT) de l’Allier3. Elles permettent notamment de découvrir la saga des Bourbons, une dynastie qui a marqué l’Histoire de France. Ses rois ont inscrit leurs empreintes sur leurs fiefs de prédilection, de Moulins à Montluçon, en passant par Bourbon-l’Archambault, ou encore Souvigny, « fille de Cluny » et nécropole des Bourbons.

L’art religieux en Allier compte plus de 300 édifices (chapelles ou cathédrale), dont 200 remontent à l’époque diévale (romane et gothique). La « Route des Églises Peintes du Bourbonnais » emprunte une vingtaine d’entre elles, aux couleurs originelles préservées.

Il se passe toujours quelque chose dans lAllier !

Plus de 3 événements se déroulent quotidiennement sur le département et le retour des beaux jours voit fleurir les manifestations en tous genres et pour tous publics :

- Inscrit au patrimoine culturel immatériel de l’Unesco, le Festival Les cultures du Monde aborde sa 41ème édition, du 18 au 28 juillet 2014. Dix jours durant, la paisible commune de Gannat devient le point de ralliement de quelque 65 000 festivaliers en provenance des cinq continents. Musiques, danses folkloriques et autres animations, leur permettent de partager ensemble « ce que l’humanité a de plus beau et de plus riche : sa diversité», sur les scènes et dans les rues de Gannat, mais aussi dans les villes et villages partenaires.

- Même démarche décentralisatrice pour le Festival Magma 03. Initiée par le partement, cette manifestation gratuite à destination des jeunes, contribue à l’animation des territoires ruraux. Avec les rappeurs de S-Crew élus tête d’affiche par les internautes, sa 5ème édition se tiendra le 24 mai à Montluçon, des « Mini-Magma » étant ensuite organisés dans divers villages, en collaboration avec les centres sociaux et les associations locales.

- 40 000 visiteurs investissent chaque année Souvigny en août, pour sa foire diévale.

Pendant neuf jours, le bourg retrouve son animation d’antan, le Festival européen des

Troubadours et Saltimbanques rythmant les spectacles de rue et autres ripailles.

- Vichy la coquette déploie quant à elle ses fastes dès avril (du 25 au 27), lors des Fêtes

Napoléon III : plusieurs centaines de figurants et danseurs défilent en costumes et musiques d’époque, tandis que zouaves et artilleurs bivouaquent à côté des chalets impériaux.

3 www.allier-auvergne-tourisme.com

Un thermalisme source de Bien-être

L’Allier dispose d’établissements réputés depuis l’Antiquité. Si chacune de leurs eaux possède ses propriétés spécifiques, les stations thermales de l’Allier bénéficient toutes de cadres raffinés et d’installations performantes, orientées vers le bien-être et la remise en forme. Deux priorités qui permettent aux curistes du 21ème siècle d’atteindre la relaxation espérée, pour évacuer en douceur le stress et les multiples tensions engendrées par la vie moderne.

- Ouvert en février dernier à Néris-les-Bains, le nouveau spa thermal « les Nériades », associe les propriétés datives et analgésiques de son eau, à plus de quarante types de soins de « bientre ». De la journée à la cure de six jours ou plus, les forfaits Vitalité et Détente déclinent la gamme complète du soin thermal : gymnastique en piscine, douches, hydromassage, étuves, etc. Dans cet environnement classé monument historique, les fences et les fresques mauresques participent à lapaisement des sens.

- Tandis que leurs soins dicalisés gagnent des curistes chaque année4, les thermes de Bourbon-l’Archambault affichent une forme millénaire soigneusement entretenue. Les cures nocturnes lancées l’an dernier ont séduit une clientèle dactifs désireux de se détendre après le travail. Ce concept original sinscrit dans les formules de remise en forme développées au sein dun site architectural édifié sur les anciens thermes romains. La pressotrapie proposée en 2014 dans ce domaine thermal à taille humaine, devrait attirer de nouveaux-venus en quête de détente.

- Sacrée « Reine des villes d’eaux » par Napoléon III, Vichy5 compte 3 établissements thermaux. Les curistes ont ainsi le choix entre les Thermes Callou, les Thermes des Dômes et le Vichy Spa Les Célestins. Fondé sur la santé globale (l’éducation thérapeutique, nutritionnelle et sportive accompagnant les soins répétés), le Vichy Spa Les Célestins figure parmi les plus grands dEurope. Week-end Escapade ou jours à la carte, son Espace de san-beauté et bien-être élabore des formules personnalisées : Célest Anti-stress, Célest Minceur, ..., avec en nouveautés cette année les programmes san Détox, Prénatal, Ménopause, Anti-Tabac, mais aussi mission (cancer du sein).

Situés à proximité immédiate des rives de l’Allier, les établissements vichyssois vont permettre daccéder à la nouvelle promenade Parcs et Plages de Vichy. Son Esplanade du Lac d’Allier va servir de cadre à ciel ouvert aux « Portrait(s) » de photographes célèbres, du 13 juin au 31 août prochains.

Point d’équilibre et de ressourcement au cœur de la France, l’Allier intemporel traverse les millénaires en cultivant son art de vivre. Sa « dolce vita » continue de proposer, à ceux qui passent comme à ceux qui restent, les multiples attraits d’un territoire de traditions et d’innovations.

Dans l’Allier, on peut à la fois cultiver sa forme et entretenir sa culture...

4 3 445 curistes accueillis en 2013, soit une progression de 35 % par rapport à 2006.

5 Membre de lassociation européenne des villes thermales historiques, Vichy vient dobtenir son agrément comme candidate au patrimoine mondial de lUnesco.

Contacts presse :

Claire Striffling-Gauthier /Attachée de presse CG 03

Téléphone : 04.70.34.40.31

Portable : 06.83.19.13.06 striffling.c@cg03.fr

Agence Sophie Benoit Communication

Yglinga Benoit-Joubert/Antoine Bertin/ Véronique Durupt

06 63 70 61 69 / 06 50 13 72 20 / 06 71 58 29 71 yglinga@sbc-groupe.com / antoine@sbc-groupe.com

  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »